actualites

Concert Pro Musicis du 25 mars

 

Le concert Pro Musicis a eu lieu le mardi 25 mars dernier dans la chapelle de l'association Notre-Dame.

 

Au programme de ce concert, choisi par les artistes Delphine Bardin piano, Lauréate du Prix International Pro Musicis 2009 et Maryse Castello, violoncelliste :

 

J.S. Bach 3ème sonate 1er mouvement : Vivace

L.V. Beethoven 2ème sonate opus 5 n° 2 - 3ème mouvement

Frank Bridge Méditation pour violoncelle et piano

Gabriel Fauré Sicilienne

Johannes Brahms 1ère sonate pour violoncelle et piano

 

Delphine Bardin : Elève de Paule Grimaldi, quatre 1ers Prix au CNSM de Paris (Piano solo, Musique de chambre, Accompagnement Piano, Accompagnement vocal), Prix "Clara Haskil" 1997, Prix Bunkamura 1999, Lauréate des Fondations "Y. Lefébure et Banque Populaire", Prix International Pro Musicis 2009 en duo à l'unanimité.

Delphine Bardin se produit également en duo avec la violoncelliste Ophélie Gaillard, Victoire de la musique 2002, et Sarah Louvion, Flûte solo à l'Opéra de Francfort.

Derniers enregistrements : Intégrale des Barcarolles de Fauré (Alpha) "Diapason d'Or" 2010, Oeuvres violoncelle et piano de Liszt, avec Ophélie Gaillard (Aparté 2012).

 

Maryse Castello : violoncelle solo de l'Orchestre de Tours depuis 2001, Médaille d'or du CNR de Strasbourg, Diplôme supérieur de concertiste à l'Ecole normale de musique de Paris, et du Conservatoire royal de musique de Bruxelles. Soliste du 5ème concerto de Boccherini, de la symphonie concertante de Haydn et 1er Concerto Saëns.

Derniers enregistrements : Concerto pour violoncelle d'Emil Cossetto, duos avec piano Boccherini Schumann, Grieg (Sude) et musique de chambre pour cordes de Philippe Hersant (Triton).

L'UNICEF à la rencontre des enfants de l'école Notre-Dame

Anne Martin, du Comité Unicef de Paris, raconte cette journée qui fut l'occasion de parler des droits de l'enfant aux écoliers du centre Michel Arthuis.

 

Le 3 décembre de chaque année, nous commémorons la Journée Internationale des personnes handicapées.

Avec un peu de retard, en janvier, Catherine, Gilles et moi-même avons saisi l'opportunité qui nous a été donnée de « changer notre regard sur le handicap ».

Nous avons été reçus pendant une journée et demie à l'Association Notre Dame, à Neuilly, pour rencontrer des groupes d'enfants entre 8 et 16 ans, porteurs de handicaps moteurs.

Dans cet établissement les enfants en situation de handicap, une centaine environ, ont le droit d'avoir accès à une éducation qui prenne en compte leurs limites physiques, mentales ou sensorielles afin de leur permettre de mener une vie pleine et décente, dans la dignité et de parvenir à l'autonomie et à l'intégration sociale les plus larges possibles. Le centre assure la scolarité et la rééducation des enfants.

Ces journées nous ont permis de rappeler l'importance de la défense des droits de tous les enfants, particulièrement de ceux qui ont des besoins spécifiques ce qui est tout à fait dans la ligne d'Unicef International : appliquer le principe d'équité !

Nous avons rencontré environ 70 enfants. La trame du déroulé de nos interventions était sensiblement la même pour les trois groupes d'enfants : présentation des uns et des autres, explication de ce qu'est l'Unicef à partir du logo, ses grandes missions, la C.I.D.E et, à la demande d'un des groupes, ce que fait l'Unicef en France pour les enfants handicapés. Nous nous sommes aidés de petites vidéos, de chansons, d'images et de pictogrammes, adaptés à l'âge des enfants.

Notre objectif final était qu'eux-mêmes deviennent de vrais acteurs de la promotion des principes de la Convention.

Pour cela, avec l'aide de la formidable équipe éducative de cette école, nous avons confectionné une fresque, complétée au fur et à mesure par les différents groupes.

Et tous ensemble, nous avons réussi ! La fresque était magnifique ! Nous étions tous très émus et très fiers, fiers de nous (c'était la première fois que nous nous adressions à ce public particulier et il était difficile de savoir si on faisait « bien ») mais surtout tellement fiers d'eux !

Nous avons beaucoup appris de cette expérience, les enfants nous ont donné une formidable leçon de lucidité, et de courage. Voici leurs mots, recueillis par leurs enseignants à la suite de nos présentations ; ils sont sans commentaires...

"Y a un truc qui m'a choqué, c'est les images que je trouve agressives. Ca fait du mal de voir des enfants qui souffrent" A.

"C'était super intéressant de voir ce qu'il se passe dans les autres pays. Ca donne envie de les aider, ca donne envie de donner des habits, de l'argent" M.

"Ca fait peur un peu de voir des enfants souffrir. Nous on a beaucoup de chance !" L.

"Y a des pays où les enfants handicapés ne sont soignés que si les parents sont riches et ce n'est pas juste !" N.

"Je suis née dans un pays pauvre, heureusement que j'ai été adoptée" M.

"C'est génial le travail de l'Unicef, ca fait du bien d'avoir des gens comme ça qui se rendent compte qu'il y a des gens qui souffrent et eux ils les aident."

« Nous, on a de la chance parce qu'on ne nous oblige pas à travailler ! On a le droit d'aller à l'école, de jouer. Et puis on mange bien et on est vaccinés comme ça on n'attrape pas de maladie ».

« Nous avons bien aimé coller des ballons avec des pictos et des mots pour dire les droits des enfants :

- Pouvoir se laver

- Aller aux toilettes

- Ne pas obliger les enfants à faire la guerre

- Aller à l'école

- Jouer

- Avoir à manger

- Etre vacciné

- Soigner »

« L'UNICEF c'est utile pour protéger les enfants. Ils vont dans les pays pour voir si les droits sont bien respectés ! »

Nous espérons que leur implication ne va pas s'arrêter là et leur avons proposé de participer à « La Consultation Nationale des 6-18 ans » afin qu'ils s'expriment sur leurs droits, leur vie de tous les jours, leur éducation, leurs loisirs et leur santé.

Offre d'emploi de neuro-pédiatre à temps partiel

L'Association Notre-Dame, institution privée à but non lucratif reconnue d'utilité publique, accueille des enfants et adultes en situation de handicap moteur dans quatre structures à Neuilly-sur-Seine (IEM et SESSAD Michel Arthuis, MAS Princesse Mathilde) et à Senonches (MAS Notre-Dame).

Elle recherche actuellement pour son IEM un neuro-pédiatre (0,3ETP évolutif vers un 0,5ETP), qui succèdera au médecin chef à son départ à la retraite.

 

L'IEM accueille 92 enfants en situation de handicap moteur de 3 à 16 ans, auxquels il propose une prise en charge globale dans le cadre d'un projet personnel d'accompagnement avec 4 axes : médical et paramédical, pédagogique, éducatif et social.

 

Le médecin chef de l'établissement coordonne les consultations spécialisées de pédiatrie, de médecine physique et de réadaptation, de chirurgie orthopédique, de stomatologie, d'ophtalmologie.

L'établissement dispose d'un plateau technique de rééducation qui comprend 4 services : kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie et psychomotricité.

Un internat, de semaine ou séquentiel, permet l'accueil de 28 enfants avec un accompagnement éducatif personnalisé.

Une unité d'enseignement intégrée assure une scolarité adaptée du cycle I au cycle III, permettant la scolarisation des enfants dès l'âge de 3 ans.

Le titulaire du poste prendra en charge les soins et la coordination des projets individualisés des enfants accueillis, et contribuera aux projets institutionnels.

 

Contact :

Docteur Francis RENAULT

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : 01 41 92 07 54

Décès du Père Jacques d'Hanens

Le Père Jacques d'Hanens est décédé le mois dernier à l'âge de 92 ans.

Ordonné prêtre dans l'ordre de Saint-Dominique en 1948 et psychomotricien de métier, il a participé de 1973 à 1981 avec Marie-Odile Grison, à la création du service de psychomotricité du centre Michel Arthuis.
Cette création n'avait pas été prévue dans le projet initial et le Centre a été longtemps le seul établissement en Ile de France à disposer d'un tel service.

Vicaire à Saint Jean-Baptiste de Neuilly, il a assuré la catéchèse des enfants jusqu'en 2009. Il était resté proche de l'association et, malgré ses difficultés à marcher, il avait tenu à être présent lors de l'inauguration de l'Espace Sœur Tillie l'an dernier. Il y avait retrouvé avec joie beaucoup de ses anciens collègues.

 

L'association Notre-Dame salue avec émotion sa disparition.

Recrutement d'un médecin MPR (F/H)

L'Association Notre-Dame de Neuilly-sur-Seine (92200) qui prend en charge des enfants et adultes porteurs de handicap moteur, recherche pour sa Maison d'Accueil Spécialisée d'une capacité de 43 places d'accueil permanent, un studio d'accueil temporaire et un accueil de jour de 15 places :

 

UN MEDECIN MPR
– CHEF DE SERVICE (F/H) EN CDI 0,3 ETP.

 

Les missions :
- Assurer la responsabilité médicale du suivi des personnes accueillies
- Réaliser les prescriptions de rééducations et d'appareillages
- Etre garant de la mise en œuvre des conventions passées avec les établissements de santé partenaires
- Assurer la coordination de l'équipe médicale et paramédicale
- Contribuer à l'élaboration des procédures et protocoles, participer à l'évaluation des pratiques, à l'innovation et au suivi de la qualité de l'accompagnement.

 

Le Profil :

Qualification en Médecine Physique et Réadaptation exigée.

 

Contact :

Monsieur le directeur

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MAS Princesse Mathilde

42, avenue du Roule

92200 Neuilly-sur-Seine

Tél : 01 41 92 07 75

Les jeunes du SESSAD au Musée de l'immigration

 

Pendant les vacances de février, 5 adolescents (2 filles et 3 garçons), accompagnés de 3 éducatrices spécialisées du SESSAD Michel Arthuis ont visité le Musée de l'histoire de l'Immigration au Palais de la Porte Dorée dans le 12ème arrondissement de Paris.

Cette exposition permanente propose une collection représentative de l'histoire des arts et des cultures de l'immigration.

Sonia, Inès, Marwan, Valentin et Robby ont particulièrement apprécié les vitrines dans lesquelles sont présentés des objets appartenant ou ayant appartenu à des immigrés venus en France. Ces objets témoignent des raisons ayant poussé ces hommes et femmes à quitter leur pays, du choix de la France comme destination, des savoirs et savoirs-faire que les immigrés ont emporté avec eux.

 

 

 

Prochaine sortie des enfants du SESSAD prévue le 26 mars au Théâtre des Sablons à Neuilly pour « Le Chat Botté ».

 

 

Le festival Suresnes Cités Danse

Du 10 janvier au 2 février dernier a eu lieu la 22ème édition du festival Suresnes Cités Danse ayant mis en scène 5 créations artistiques, 22 représentations, 11 chorégraphes et 54 danseurs.

 

Luka, Lili, Aménie, Yasmine et Anna, 4 jeunes du SESSAD Michel Arthuis ont pu se rendre à ce festival annuel de Hip Hop.

 

Luka nous livre son témoignage :

 

La réalité et l'imaginaire

« Spectacle de danse mélangeant du hip-hop et de la danse classique sur fond de musique classique composée par Niccolo Paganini.

Cette chorégraphie réalisée par Laura Scozzi, associant humour et légèreté est très contrastée parce qu'elle utilise la réalité des contes (l'imaginaire), ce qui fait l'originalité de ce spectacle.

Le spectacle est décalé par des histoires d'amour farfelues ».

Décès du Père Dufourmantelle

 

Le Père Bertrand Dufourmantelle nous a quittés mardi 4 février.

Ses obsèques ont été célébrées à la Maison Marie-Thérèse, vendredi 7 février.

La messe du dimanche 9 février à la chapelle de l'Association Notre-Dame a été dite à son intention.

Le Père Dufourmantelle avait été Chancelier, puis Vicaire Episcopal du diocèse de Nanterre. Il avait été administrateur de l'association.

Il était l'aumônier de l'Atelier Spirituel de la MAS Princesse Mathilde et célébrait la messe à la chapelle de l'Association un dimanche sur deux, depuis près de 15 ans.

Connaissez-vous l'ASIMC ?

L'Association Sportive Infirmité Motrice Cérébrale (ASIMC) est une association loi 1901, dont l'objet est de promouvoir les activités sportives pour les jeunes de l'IEM Michel Arthuis. Elle a été créée en 1975 pour permettre à l'IEM son affiliation à la Fédération Française Handisport et, aux jeunes, d'être licenciés. Tous les jeunes et tous les encadrants en sont membres. Ils cotisent et ceux qui partent en compétition sont licenciés. Ainsi, les enfants et adolescents de l'IEM participent à des rencontres inter-centres, des compétitions départementales, régionales ou nationales et à d'autres transferts sportifs.

Qualification des sportifs de l'IEM-SESSAD au Grand Prix National des Jeunes 2014 !

Les jeunes sportifs de l'IEM-SESSAD Michel ARTHUIS se qualifient brillamment pour le Grand Prix National des Jeunes 2014 !

Leurs excellents résultats dans les épreuves du Grand Prix Régional des Jeunes (tir à l'arc, tir sportif, athlétisme, tennis de table, sarbacane et boccia) qualifient l'Association Sportive IMC Neuilly.

6 jeunes partiront porter et défendre nos couleurs au niveau national du

29 Mai au 1er Juin à Bouaye (44).

Devenir benevole

Association Notre-Dame

 

L’Association Notre-Dame, reconnue d’utilité publique depuis 1855, a vocation à accueillir des personnes en situation de handicap moteur.

 

L’Association, par l’intermédiaire de son Conseil d’Administration, décide des orientations à prendre, réalise les investissements nécessaires et assure la gestion des personnels qui font fonctionner :

 

A Neuilly/Seine (92200)

 

Un Centre pour Enfants et Adolescents qui assure scolarité et rééducation pour 92 enfants et adolescents, internes ou externes et en période postopératoire relevant d’une situation de handicap moteur.

Un Service de Soins à Domicile - SSESD-SESSAD qui suit 70 enfants scolarisés individuellement dans des classes ordinaires ou collectivement en CLIS et ULIS.

Une Maison d’Accueil Spécialisée - MAS  qui accueille en hébergement 44 résidants adultes et propose 16 places en accueil de jour.

 

A Senonches (28250)

 

Une Maison d’Accueil Spécialisée - MAS pour 58 résidants adultes en situation de polyhandicap vivants dans de petites unités de vie avec un accueil temporaire pour quatre personnes et un accueil de jour de 2 places.

 

Un personnel qualifié de 350 salariés travaille au service des enfants et adultes qui sont confiés à l’Association Notre-Dame. Ils sont aidés par plus d’une centaine de bénévoles qui organisent : ateliers, sorties, distractions et tissent des relations d’amitié et de confiance.